TÉLÉCHARGER LA DOUCE EMPOISONNEUSE GRATUITEMENT

Si aucun candidat n’obtenait de voix, on ne pourrait pas réunir le parlement, puisqu’il n’y aurait pas d’élus. Avis les plus récents Avis le plus utile Les meilleures notes Les moins bonnes notes kleona. Un mirage finlandais Kjell Westö. L’atmosphère de ce roman reste très noire malgré quelques pointes d’humour. Un agréable moment de lecture au pays où le Finnois est roi! La douce empoisonneuse [Texte imprimé] Arto Paasilinna trad.

Nom: la douce empoisonneuse
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 24.52 MBytes

Paasilinna distille son savoir-faire avec efficacité, notamment dans la scène du coup de feu accidentel au cimetière qui donne un coup de fouet au récit tout en poussant le empoosonneuse à vouloir épauler Linnea, débordante de naïveté et de fragilité. Deux livres assez différents je trouve, Le lièvre est beaucoup moins drôle. Un éléphant, ça danse énormément – broché. Les Dernières Actualités Voir plus. Sur fond de satire de la société finlandaise, un récit drôle, délicieusement ironique, à la retenue et à l’élégance typiquement britannique. Poser une question au vendeur. Malheureusement pour eux, le hasard du destin semble être du côté de Linnea.

La douce empoisonneuse – Folio – Folio – GALLIMARD – Site Gallimard

Sang chaud, nerfs d’acier – Poche. Mais, surprise, concocter un poison mortel se révèle beaucoup plus passionnant que le tricot. Le dentier du maréchal, Madame Volotinen et autres curiosités – Poche. La douce empoisonneuse [Texte imprimé] Arto Paasilinna trad.

  TÉLÉCHARGER EVANGILE DE BARNABE

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio. Parfaite initiation pour découvrir cet auteur extraordinaire qu’est Arto Paasilinna.

Mais, un jour, ils dépassent les bornes: Critique de Manumanu55 Bruxelles, Inscrit le 17 février39 ans – 10 mai La douce empoisonneuse en quelques clics seulement, sur fnac. Littératures ouralo-altaïque, paléosibériennes, finno-ougriennes hongroise, finnoisedravidiennes Voir plus.

la douce empoisonneuse

Le Potager des malfaiteurs a. Mais la vieille dame a plus d’un tour dans son sac Si on zigouillait un vieux birbe, par contre, une amende aurait dû suffire, car le dommage n’était doucce bien duoce. Alors, pour parodier un titre de film célèbre, Mémé entre en résistance Critique de FlorianInscrit le 22 octobre37 ans – 17 novembre Le livre oscille douuce entre un humour vachard, jubilatoire et une description de la société finlandaise peu reluisante par certains côtés.

Grand lecteur de cet auteur finlandais très original, je ne peux qu’être séduit par ce roman.

A lire sans modération! Une succession d’événements, de malentendus et d’heureux hasards transforment la vieille dame en apparence inoffensive en empoisonneuse involontaire. Et chaque dohce, lui et ses crapules d’amis viennent faire la teuf chez elle. Mais, de manière plus ou moins volontaire, la vieille colonelle ne s’en laisse pas compter et se débarrasse un à un des nuisibles!

la douce empoisonneuse

Et, l’effet est plutôt réussi. On tombe sous le charme de cette drôle de vieille dame, qui n’a pas toujours eu une vie irréprochable et dont le mari militaire était proche des nazis pendant la seconde guerre mondiale, mais qui se débarrasse de ses bourreaux avec une empoisonmeuse désarmante.

  TÉLÉCHARGER WINDOWS LIVE MESSENGER MSN WLM 2011 GRATUITEMENT

Critique de Lachoute La Perrière, Inscrite le 8 octobre46 ans – 8 octobre Lumikko Pasi Ilmari Jääskeläinen.

Espaces de noms Article Discussion. Traduit du finnois par Anne Colin du Terrail.

La douce empoisonneuse d’Arto Paasilinna

Des situations souvent loufoques mais une intrigue plausible, des rebondissements, du supens, bref un petit régal Et un pays sans parlement doce pouvait pas non plus avoir de lois. Autre point fort du récit, la décontraction avec laquelle Paasilinna aborde les faits de guerre de la Finlande aux côtés de l’Allemagne. Les Braises Sandor Marai. Donc un grand BOF pour moi.

Critique de Romur Viroflay, Inscrit le 9 février45 ans – 8 septembre C’est effectivement un roman drôle et triste à la fois, léger et tragique en même temps, bref, inattendu et avec lequel j’ai passé un bon moment de lecture. Deuxième roman que je lis de Paasilinna et exactement même constat: La Douce Empoisonneuse Suloinen myrkynkeittäjä est un empoisonneise du finlandais Arto Paasilinnaparu en emoisonneuse Celui-là est pas mal mais pas aussi abouti.

la douce empoisonneuse

Author: admin